La gestion d’une entreprise est comparable au pilotage d’avion.

areicinc

La gestion d’une entreprise est comparable au pilotage d’avion.

Je suis l’auteur de deux livres traitant du monde des affaires. Étant détenteur à la fois d’un MBA et d’une licence de pilote privé, j’ai opté pour une approche originale en faisant l’analogie entre la gestion d’une entreprise et le pilotage d’avion. C’est pourquoi mes livres sont parsemés de bulles contenant les « commentaires du pilote ». Ainsi, le lecteur trouve de la théorie, des anecdotes et des commentaires du pilote, et ce, à plusieurs reprises dans mes livres. Les commentaires du pilote ont pour buts :

Lancer une entreprise avec 40 $ en poche et avec un plan d’affaires d’une seule page : réalité ou utopie?

areicinc

Lancer une entreprise avec 40 $ en poche et avec un plan d’affaires d’une seule page : réalité ou utopie?

Il ne fait pas de doute que le Québec manque de repreneurs d’entreprise. Certaines personnes, bien intentionnées, font la promotion de l’entrepreneuriat en insistant sur l’importance de la motivation ou de la passion. Selon ces personnes, il est encore possible de démarrer une entreprise au Québec avec 40 $ en poche et un plan d’affaires d’une seule page. Selon ces gens, les plus forts vont surmonter les obstacles et survivre. C’est un peu la technique de la piscine[1]. Oui, mais combien vont y couler leur argent et, souvent aussi, celui de leurs proches? Quel impact cela a-t-il sur leur confiance en eux? Quel est l’impact sur la perception du risque associé à l’entrepreneuriat?